À propos

Capilotractée, cette jonction asiatico-nordique ? Certainement pas si l’on en croit, par-delà les liens ethnologiques entre les Inuits et les Japonais et un vol Oslo-Tokyo via Scandinavian Airlines, mes deux centres d’intérêt croisés le temps de quelques bon films. Les plus évidents sont ceux de Nicolas Winding Refn (NWR), Bleeder et Only God Forgives. Le premier évoque sur sa love story et son look le Chunking Express de Wong Kar Wai, aux initiales WKW autant fétichisées que celles du réalisateur Danois. Le second s’implante carrément en Thaïlande et donne des coups de sabre à la manière du Ghost Dog de Jim Jarmush, déjà sous influence japonaise.

bleeder2-2

Bleeder et sa belle serveuse en mode California Dreamin’ (Liv Corfixen, femme de NWR à la ville)

only-god-forgives_2

« Only God Forgives », et ce policier Thaïlandais n’est pas Dieu !

Le Finlandais Antti Jussi Annila a lui déclaré sa flamme au Wu Xia Pan chinois avec son très beau Jade Warrior et ses combats aussi aériens que poétiques, intégrés avec brio à la légende septentrionale du Sampo.

g4

Jade Warrior : un Finlandais et une Chinoise en pleine danse

Pour continuer avec les arts martiaux, l’excellent Fighter danois joue des codes de l’apprentissage pour illustrer la combativité d’un petit bout de femme en plein Copenhague. Par-delà sa spécificité, il fait partie de mes chouchous du genre, car tout comme le Red Belt de David Mamet le film change du tout-venant donc rafraichit son spectateur.

fighter 2007

Fighter : une Danoise et un Chinois en pleine danse

Du gunfight à la John Woo en mode suédoise, vous en voulez ? Si Dolph Lundgren a joué pour le maître dans un téléfilm de facture correcte, Black Jack, on lui préférera le très divertissant Au-dessus de la loi dans lequel une scène « à la John Woo » vaut son pesant de cartouches dans le barillet.

army of one woo

Dolph Lundgren en pleine danse, lors d’une scène dans un garage qu’on croirait issue de Hard Boiled ! 

Plus anecdotique, passons sous silence les pénibles Griffes du dragon rouge avec Brandon Lee pour lui préférer le très japonisant (et fun) Punisher. Dans les années 70, c’est l’égérie Suédoise Christina Lindberg qui tourne pratiquement coup sur coup au Japon, pour la Toei, deux péloches d’exploitation : A Journey to Japan ainsi que Sex & Fury. A Journey (…) suit un Japonais qui kidnappe la belle à la peau laiteuse. A elle, donc, de subir le syndrome de Stockholm et de s’amouracher de son très imaginatif tortionnaire dans ce film délicieusement érotique. Aux jolies jambes, Sex & Fury ajoute la violence, des sabres et du sang sur la neige. Le tout forme un diptyque des plus réjouissants.

 

Bien qu’à la justification plus tarabiscotée, le film coréen Antarctic Journal est également parlant, puisqu’on y voit une équipée coréenne affronter des éléments fantastiques dans un décor neigeux, ce qui est pour le moins surprenant. On se trouve certes plein sud, mais la Norvège reste signataire du Traité sur l’Antarctique et le cadre évoque, par son grand froid, le grand nord – tout comme le film japonais 80’s Antarctica, avec Ken Takakura. Par Odin, est-ce là tout ? Non, si l’on intègre l’animation japonaise, en particulier le segment d’Asgard des Chevaliers du Zodiaque, qui sut formidablement bien fusionner la mythologie nordique au concept shonen du Pays du soleil levant. N’oublions pas, non, plus, le génial navet Ninja Mission de Mats Elge Olsson, qui rivalise sans peine dans son director’s cut avec les folies ninja à HK à la Godfrey Ho des années 80…

Arnø Ching-wan naquit en Suède d’un père viking et d’une mère chinoise. Après que son père fut tué lors d’un abordage de son Drakkar et sa mère noyée pendant le naufrage d’un boat people, l’enfant, traumatisé, se réfugia dans le cinéma nordique et asiatique. Il vécu un temps chez son oncle, le célèbre philosophe Dr Van der Brucken, danois par sa mère, vietnamien par son père et néerlandais par son grand-père. Le vieil homme guida le garçon dans son approche de ce cinéma si particulier. Depuis, Arnø vit dans une grotte, regarde des films et en parle de temps à autres sur ScandinAsian Chairlines. Bienvenue sur nos lignes !

Ce site créé en 2017 regroupe également tout un tas d’anciens articles écrits par mes soins sur lesgivresdlabobine.wordpress.com ainsi que sur cinemasie.com/fr. Articles antidatés à la date originelle afin de correspondre aux contextes d’alors (mon style, l’actu etc).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s